New-York, Esquisses nocturnes de Molly Prentiss

ny-prentiss-helloseptembre

Septembre sonnait l’heure de la rentrée, PriceMinister organisait « les matchs de la rentrée littéraire 2016″, et moi je choisissais parmi 15 livres, New-York, Esquisses nocturnes de Molly Prentiss.

Quelques jours plus tard je recevais ce livre à la couverture bariolée que je trouvais, et trouve toujours, très jolie. Le titre qui évoque New-York a pour moi une connotation joyeuse, il ne m’en fallu pas plus pour avoir peur de l’intérieur de ce livre ; et s’il était moins beau que l’extérieur ? J’ai eu tord d’avoir peur. Ce livre est merveilleux !

L’histoire commence avec Franca en Argentine, bousculées toutes les deux par la guerre. On évoque Raul, ce frère qui a la chance d’avoir un passeport américain et qui en a profité pour immigrer. Après ce premier chapitre, on est directement envoyé de l’autre côté de la frontière. On retrouve Raul, dans la plus belle des villes : New-York. Au même moment 1980 sonne. Quatre personnages sont au même endroit ce premier de l’an mais ne se connaissent pas. Lire la suite

3 Portraits de femmes en BD : Délices ; Ouessantines et Polina

BDpdo-helloseptembre

Je me suis enfin décidée en ce début octobre d’aller m’inscrire à la médiathèque ! Pour mon premier emprunt je me suis fait plaisir avec trois BD qui n’ont rien à voir les unes avec les autres a priori tant au niveau de l’histoire que du graphisme. Pourtant, les 3 BD que je vais vous présenter ont un point commun : chacune met en dessin l’histoire d’une femme. 

Lire la suite

3 ans pour lire la saga de Katherine Pancol

pancol-helloseptembre1

J’ai terminé la saga. J’ai tout lu, en entier, 3778 pages, des yeux jaunes des crocodiles à Muchachas 3. Cela m’a prit presque 3 ans pour lire 6 romans. Ma lecture a été entrecoupée parque j’ai eu envie de lire d’autres livres, certainement parce que je n’ai pas réussi à me mettre dans le bain pour certains de cette saga, aussi, il faut l’avouer. Lire la suite

Le documentaire Dior et moi, entre fébrilité et luxe

Raf-Simons-Dior crédit photo : sophie carre

Mardi soir, après Le Majordome, film excellent sur Canal +, j’ai continué à regarder la chaine. Il y avait le documentaire Dior et moi.

Vous savez la mode, celle des grandes maisons de couture et moi, on est copine. J’adore cela. Donc dès qu’il y a un documentaire ou un article les concernant, je saute dessus. Je crois que je l’ai assez dit quand j’ai parlé sur le blog des films sur Yves Saint-Laurent.

Dior et moi de Frédéric Tcheng retrace les tout premiers pas de Raf Simons chez Dior. Lire la suite